Mandrin pour tour à bois

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Grâce au tour à bois, on fait tourner une pièce de bois sur elle-même pour la travailler ; on peut ainsi réaliser toutes sortes d’objets, tels que des pieds de meubles, des jouets pour les enfants, et même des bijoux très originaux. Pour des pièces simples, le morceau de bois à travailler est à fixer entre deux pointes, dont l’une se situe du côté de l’entraîneur et est appelée poupée fixe, tandis que l’autre est mobile. Pour les pièces plus compliquées, le mandrin est utile, car il permet de maintenir la pièce en l’air pendant qu’on la travaille ; maintenue d’un seul côté, la pièce peut, par exemple, être évidée pour créer un bol, un plat, etc. Il doit être choisi en fonction de la puissance du tour à bois sur lequel il va être utilisé.

Les différents types de mandrins

Quel que soit le type de mandrin, deux caractéristiques leur sont communes : une surface de serrage assez large pour permettre d’y loger à peu près toutes les pièces, mais aussi le nombre de mors, au nombre de 4, pour permettre de travailler des pièces aussi bien rondes que carrées.

Le mandrin universel

Il fonctionne sur la plupart des tours à bois. Les mors prennent prise dans le morceau de bois brut : soit ils enserrent la pièce par l’extérieur, soit ils s’écartent pour venir enserrer l’intérieur d’une pièce creuse.

La queue de cochon

On appelle ainsi une petite plateforme de 40 à 80 mm avec un trou dans son centre qui permet la fixation de la pièce de bois grâce à une vis ou un tire-fond. Son extrémité filetée lui permet de se fixer directement sur l’axe du tour à bois. Elle est particulièrement adaptée au tournage des pièces de faible longueur, 15 cm environ.

Cet outil existe aussi à fixer sur le mandrin universel pour permettre un changement d’outil plus facile.

Le gobelet

Il s’agit d’un cylindre métallique creux, avec une extrémité filetée permettant sa fixation sur le tour à bois. Pour son utilisation, on doit préalablement former sur la pièce de bois une partie de quelques centimètres d’épaisseur et d’un diamètre extérieur similaire à celui du diamètre intérieur du gobelet. Un maillet permet ensuite d’emboîter cette partie dans le gobelet. La pièce de bois est ainsi fermement maintenue.

Menuisier

Article

Lire l'article Ooreka

Conseils d’utilisation

On choisit le mandrin en fonction du travail à effectuer, de la taille de la pièce et, bien entendu, de ses préférences de travail.

Une fois la pièce fixée sur le tour, il faudra choisir l’outil adéquat pour la travailler. La première étape consiste à dégrossir la pièce de bois avec un outil appelé gouge à dégrossir. Le creusement intérieur de la pièce se fait avec la gouge à anneau, en commençant par le fond de la pièce et en remontant.

Règles de sécurité

Le tour à bois est un outil relativement sûr. Évitez seulement les vêtements trop amples. Avant de travailler, dégagez du bloc moteur tous les outils qui pourraient s’y trouver.

Lire l'article Ooreka

Acheter un mandrin pour tour à bois

Toutes les grandes surface de bricolage et les magasins d’outillage proposent des mandrins pour tours à bois. Pourquoi pas, aussi, ne pas surfer sur des sites internet dédiés ou généralistes.

Les prix vont de 60 € pour un mandrin universel à plus de 300 €.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Ces pros peuvent vous aider