La polisseuse

Écrit par les experts Ooreka

Pour polir les surfaces des matériaux : la polisseuse portative et le touret à polir.

La polisseuse est une variante de la ponceuse excentrique destinée à être utilisée sans disque abrasif pour ébavurer ou polir les métaux et les plastiques.

Le touret à polir est une machine d'atelier fonctionnant sous le principe de la ponceuse orbitale.

Conception de la polisseuse

La polisseuse

À la différence de la ponceuse, la polisseuse ne porte pas de disque abrasif. L'abrasion fine est due à une pâte à roder ou à polir qui est appliquée sur un disque en mousse plus ou moins souple.

La rotation du plateau est provoquée par le mouvement rotatif du moteur électrique auquel s'ajoute éventuellement un dispositif oscillant en plus de la rotation (excentrique).

La polisseuse portative est une variante de la ponceuse orbitale ou de la ponceuse excentrique, elle est constituée par un plateau souple rotatif en mousse sur lequel est adapté un feutre, un coton ou une flanelle.

Il existe des polisseuses portatives à une main ou à deux mains et des polisseuses d'atelier ou tourets à polir fonctionnant sur le même principe et utilisant les mêmes disques à polir.

Caractéristiques de la polisseuse

Voici les principales caractéristiques de la polisseuse :

Polisseuse portative Touret à polir
Poids 2 à 4 kg 6 à 200 kg
Puissance moteur conseillée 1 200 W à 2 500 W 1 500 W à 3 000 W
Énergie Moteur électrique
Largeur de polissage 125 à 200 mm 30 - 60 mm
Vitesse de polissage 1 000 à 5 000 tours/minute 1 000 à 12 000 tours/ minute
Équipement complémentaire Plateau à lustrer
  • Disque à meuler
  • Disque à lustrer
Options
  • Variateur électronique
  • Démarrage progressif
Bain à polir

Utilisation de la polisseuse

Outil assez léger et se devant d'être maniable, la polisseuse sert à polir un matériau à l'aide d'une pâte à roder ou d'une pâte à polir afin de rendre la surface la plus lisse possible en enlevant les micro-aspérités.

La polisseuse portative s'utilise à une main ou deux mains sans appliquer de pression sur le support ce qui fatiguerait le moteur.

Sur la polisseuse d'atelier ou touret à polir, l'objet est mis en contact avec la roue à polir sans exercer de pression.

Le démarrage progressif permet au moteur de démarrer à petite vitesse pour un travail régulier plutôt qu'un démarrage à vitesse maximale difficilement contrôlable.


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !